reuters
Plein écran
© reuters

L'ONU dénonce les détentions de Syriens en Egypte

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) s'est dit vendredi inquiet du nombre croissant de Syriens, dont des mineurs, arbitrairement incarcérés en Egypte et a indiqué avoir connaissance pour l'instant de 85 détenus syriens.

  1. Le camp Morsi dénonce un "appel à la guerre civile"

    Le camp Morsi dénonce un "appel à la guerre civile"

    La journée de jeudi s'annonçait tendue en Egypte à la veille de manifestations à l'appel du chef de l'armée d'une part et des partisans du président destitué Mohamed Morsi d'autre part. Le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi a appelé mercredi les Egyptiens à lui manifester leur soutien massif vendredi pour "en finir avec le terrorisme", un discours qualifié d'"appel à la guerre civile" par les partisans du président destitué Mohamed Morsi, qui se mobilisent le même jour.