Plein écran
Jimmy Carter © REUTERS

L’opération de Jimmy Carter n’a entraîné aucune complication

L'ancien président américain Jimmy Carter a été opéré pour soulager la pression cérébrale causée par de récentes chutes, une intervention qui n'a pas entraîné de complications, a annoncé mardi la fondation qui porte son nom.

Hospitalisé lundi à Atlanta, M. Carter, 95 ans, "se remet" de l'opération "visant à soulager la pression cérébrale due à un hématome sous-dural", pour laquelle "il n'y a pas eu de complications", a précisé le Centre Carter dans un communiqué.

Il "restera à l'hôpital en observation aussi longtemps que recommandé", a ajouté le Centre. L'ex-président démocrate (1977-1981) avait été admis à l'Emory University Hospital pour subir une intervention visant à relâcher la pression sur son cerveau "causée par un saignement survenu après ses récentes chutes", avait indiqué lundi la même source.

Il avait été hospitalisé fin octobre pour une "légère" fracture du bassin causée par une chute à son domicile.
Premier président américain de l'histoire à atteindre l'âge de 95 ans, Jimmy Carter s'était également blessé à la tête le 6 octobre, toujours en tombant chez lui. Il était pourtant debout et actif sur un chantier humanitaire dès le lendemain, le visage tuméfié et barré d'un pansement cachant 14 points de suture.