Plein écran
© reuters

L'opposition russe exige "un changement de pouvoir"

L'opposition russe, dont des membres du parti d'Alexei Navalny Progress, ou encore du parti d'opposition libérale RPR-PARNAS, s'est rassemblée dès 17h00 (18h00 HB) dimanche à l'occasion d'un meeting dans le district de Marino, à Moscou. Selon les chiffres de la police, relayés par l'agence Interfax, on compte près de 500 participants.

"Garder le pouvoir est devenu le seul but derrière chaque agissement des organes publics", dénoncent les organisateurs de l'évènement. Ils se rassemblent "pour demander un changement de pouvoir."

"Nous exigeons un accès inconditionnel aux urnes pour l'opposition. La fin de la guerre. L'abolition de la censure. La lutte contre la corruption", revendiquent les organisateurs.

Il s'agit du premier meeting de l'opposition après près de six mois.

Le meeting a été lancé il y a plusieurs jours sur le réseau social Facebook. Et malgré un nombre important d'inscriptions sur la page de l'évènement, ils ne seraient que 500, selon les chiffres de la police. Du côté de l'association "White Counter", on annonce le chiffre de 6.300 personnes.

Le rassemblement survient une semaine après l'importante victoire du parti au pouvoir, Russie Unie, aux élections locales et régionales qui se sont tenues dans près de la moitié des régions de Russie. Alors que l'opposition n'a reçu qu'un très faible soutien des électeurs, selon les résultats officiels.