Plein écran
© AFP

L'ouragan Dorian change légèrement de trajectoire et pourrait épargner la Floride

L'ouragan Dorian, désormais catégorie 4 sur une échelle de 5, a légèrement changé de trajectoire samedi au-dessus de l'Atlantique et pourrait partiellement épargner la Floride après un passage sur les Bahamas particulièrement dangereux.

Selon les dernières prévisions du Centre national des ouragans américain (NHC), Dorian devrait continuer à progresser vers l'ouest au cours du week-end avant de piquer vers le nord en longeant les côtes du "Sunshine State".

Dans un tweet matinal, le NHC évoque "un changement notable au cours de la nuit", et met en garde contre des "vents violents" et des tempêtes menaçantes sur les côtes de Géorgie et Caroline du Sud en milieu de semaine prochaine.

“Ceux qui ne veulent pas évacuer se mettent en grand danger”

Aux Bahamas, qui devraient être frappées dimanche, le Premier ministre Hubert Minnis a lancé un appel à la mobilisation. "Ceux qui ne veulent pas évacuer se mettent en grand danger", a-t-il prévenu. "Je vous en conjure: ne soyez pas insensé et n'essayez pas de braver l'ouragan".

Les services météorologiques régionaux ont dit aux habitants de se préparer à des "dégâts catastrophiques".
Le président américain Donald Trump, qui a estimé que l'ouragan menaçait de devenir un "monstre absolu", a annulé le voyage qu'il devait effectuer en Pologne ce week-end, pour s'assurer en personne que "l'ensemble des moyens de l'Etat fédéral soit focalisé sur la tempête qui arrive". 

La Floride, principalement constituée d'une péninsule dans le sud-est des États-Unis, se trouve chaque année en première ligne lors de la saison des ouragans. 

Mar-a-Lago devrait être épargné

Avec un relief très plat, le littoral est particulièrement menacé par une montée des eaux. Le centre des terres se caractérise également par de faibles altitudes. Pour les habitants, la principale menace est donc les inondations.
Certains ont commencé à évacuer vers des zones jugées plus sûres, mais la majorité d'entre eux était dans l'expectative.

Les dernières projections éloignent la perspective de dégâts majeurs au niveau de la station balnéaire de West Palm Beach où M. Trump possède son célèbre club de golf de Mar-a-Lago, qu'il surnomme sa "Maison Blanche d'hiver".

Quelque 12.000 soldats attendent l’arrivée de Dorian en Floride 

Cette proximité géographique a fourni à l'ancienne Première ministre du Canada l'occasion d'une pique adressée au milliardaire républicain. "Je rêve d'une frappe frontale (de l'ouragan) contre Mar-a-Lago", a tweeté Kim Campbell, en rappelant que M. Trump niait les dérèglements climatiques.

"Mar-a-lago peut se gérer tout seul. C'est un endroit très puissant. Ce qui m'inquiète c'est l'Etat de Floride" a affirmé le président américain vendredi soir, avant de partir pour Camp David.

Sur place, les habitants ont reçu la consigne de stocker de l'eau, des vivres et d'éventuels traitements de santé permettant de tenir au moins une semaine.

L'état d'urgence a été déclaré en Floride et dans une douzaine de comtés de l'Etat de Géorgie. Cette mesure permet de mieux mobiliser les services publics de l'Etat et de recourir si besoin à l'aide fédérale.
Selon un officier coordonnant les secours, 12.000 soldats se trouvent actuellement en Floride en attendant l'arrivée de Dorian.