Plein écran
Photo d'illustration. © REUTERS

La Bourse de Hong Kong veut racheter la Bourse de Londres pour 36 milliards d’euros

Mise à jourLa Bourse de Hong Kong veut racheter la Bourse de Londres pour près de 32 milliards de livres (36 milliards d’euros) dette comprise, en cash et actions, d’après un communiqué publié sur le site du London Stock Exchange mercredi.

La Bourse de Hong Kong et sa chambre de compensation “ont proposé à la Bourse de Londres de combiner les deux groupes”, ce qui représente pour eux une “opportunité stratégique de créer l’une des toutes premières plateformes de marchés au monde”, selon ce communiqué.

32 milliards de livres

Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEX) offre 20,45 livres par action du London Stock Exchange (LSE) et 2.495 nouvelles actions de son groupe, ce qui valorise chaque action du London Stock Exchange (LSE) à 83,61 livres.  Pour les 354.471.415 titres du groupe de marchés, cela représente 29,6 milliards de livres et 31,6 milliards de livres, dette et autres ajustements compris.

La City, poumon financier de Londres

HKEX affirme avoir joué un rôle proéminent pour renforcer la position concurrentielle de la City, le puissant quartier financier de Londres, grâce à son rachat de la plateforme d’échange spécialisée dans les métaux le London Metal Exchange (LME) en 2012.

“Une assise mondiale”

La Bourse de Hong Kong affirme qu’un tel rapprochement créerait un groupe avec “une assise mondiale, des actifs diversifiés, idéalement positionnés pour profiter de l’évolution du paysage macroéconomique mondial, connectant les marchés établis occidentaux aux marchés financiers émergents de l’est, particulièrement en Chine”.

Le cours de Bourse du LSE s’est quant à lui envolé après l’annonce. Il bondissait de 5,82 % à 7.200 pence vers 9h20 GMT (11h20, heure de Bruxelles) à la Bourse de Londres.