La colère d'un eurodéputé italien après le rejet du budget

VideoUn eurodéputé de la Ligue (extrême droite), l'un des deux partis de la coalition au pouvoir en Italie, a écrasé avec sa chaussure qu'il avait enlevée les notes du commissaire européen Pierre Moscovici après sa conférence de presse à Strasbourg sur le rejet du budget italien.

Plein écran
Pierre Moscovici, commissaire aux Affaires économiques © epa

Angelo Ciocca a rejoint la tribune de presse à l'issue de la communication de M. Moscovici et a pris les notes de ce dernier sur la table. Il a alors enlevé une chaussure, qu'il a appliquée sur les feuilles subtilisées, sous l'oeil incrédule du commissaire français.

"Montagne de mensonges"
"A Strasbourg, j'ai marché (avec une semelle faite en Italie!!!) sur la montagne de mensonges que Moscovici a écrite contre notre pays!!! L'Italie mérite le respect", a ensuite twitté M. Ciocca.

Réaction de Pierre Moscovici
"Je croyais qu'il s'agissait d'un agent du Parlement, qui récupérait mes notes. Non, c'était un député! Ceux qui écrasent des textes et des décisions à coup de chaussure ne respectent ni les règles, ni les institutions, ni la démocratie. Ils ne respectent même pas leur fonction", a réagi M. Moscovici sur le même réseau social.

Décision européenne inédite
La Commission a rejeté mardi le budget italien, largement en dehors des clous européens, une décision inédite, et demandé au gouvernement de la coalition populiste de lui présenter un budget révisé sous trois semaines.

  1. Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge
    Play

    Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge

    Un trentenaire roumain, qui avait caché une trentaine de téléphones volés dans le short cycliste qu’il portait sous ses vêtements, a été arrêté mardi passé aux Pays-Bas, en marge d’un concert de Sum 41 dans la salle AFAS Live à Amsterdam, grâce à un tuyau de la police belge, suite au vol similaire d’une cinquantaine de téléphones lors d’un concert du même groupe canadien le 14 janvier à la Lotto Arena à Anvers.
  2. Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    La cour d'appel de Paris a à nouveau rejeté lundi une demande de mise en liberté du maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, une semaine avant l'ouverture de son procès en appel pour blanchiment aggravé. La cour a également rejeté une demande d'abaissement de la caution de 500.000 euros imposée à l'élu - actuellement incarcéré à la prison parisienne de la Santé - dans le cadre du contrôle judiciaire accordé après sa condamnation pour fraude fiscale.