La police iranienne a dispersé samedi des étudiants qui y ont scandé des slogans qualifiés de "destructeurs" et "radicaux" envers le régime
Plein écran
La police iranienne a dispersé samedi des étudiants qui y ont scandé des slogans qualifiés de "destructeurs" et "radicaux" envers le régime © AFP

La colère gronde à Téhéran: les étudiants demandent des comptes

La colère gronde à Téhéran. La police iranienne a dispersé samedi des étudiants qui y ont scandé des slogans qualifiés de "destructeurs" et "radicaux" envers le régime lors d'un rassemblement à la mémoire des victimes à bord du Boeing ukrainien abattu mercredi "par erreur" par l'Iran, selon l'agence de presse iranienne Fars.