Plein écran
File au pont Simon Bolivar, à la frontière avec la Colombie. © AP

La crise au Vénézuela provoque une hausse des demandes d'asile en Europe

Le nombre de nouveaux demandeurs d'asile en Europe entre janvier et avril a progressé de 15% par rapport à la même période l'an dernier. Cette augmentation s'explique notamment par la profonde crise économique et politique que connaît le Vénézuela.

Durant les quatre premiers mois de 2019, l'UE a enregistré 206.500 nouvelles demandes d'asile, en progression par rapport au 179.000 demandes comptabilisées durant la même période en 2018, selon des chiffres livrés par l'European Asylum Support Office. Le nombre de demandes d'asile de ressortissants de pays ne devant pas disposer d'un visa Schengen pour entrer sur le Vieux continent, comme le Vénézuela, la Colombie, l'Albanie et la Géorgie, a fortement augmenté.

Une augmentation de 121%

Selon le groupe média allemand Duitse Funke Mediengruppe, qui a livré en primeur ces chiffres, le nombre de demandes en provenance de citoyens vénézueliens a augmenté de 121% au cours du premier quadrimestre de 2019, pour atteindre un total de 14.257 demandes.

Le nombre de candidats réfugiés émanant de Syriens a, lui, baissé de 8% tandis que les candidats à l'asile en provenance d'Afghanistan a, lui, progressé de 36%.

Escalade avec Maduro

Vendredi, les Nations unies indiquaient que quatre millions de Vénézueliens vivaient actuellement à l'étranger. 

En 2015, juste après la victoire de l'opposition qui a progressivement conduit à l'escalade actuelle avec le président Nicolas Maduro, ils n'étaient encore que 695.000 seulement.