Plein écran

"La décision du Kosovo menace la paix monsiale"

Plein écran

Le Sri Lanka, qui combat les séparatistes tamouls, a estimé dimanche que la déclaration d'indépendance du Kosovo constituait un "grave précédent" et pourrait menacer la paix mondiale.

"Cet acte du Kosovo constitue une violation de la Charte des Nations unies qui garantit la souveraineté et l'intégrité territoriale des Etats membres", a estimé le ministère sri-lankais des Affaires étrangères dans un communiqué, peu après la déclaration d'indépendance du Kosovo, annoncée à Pristina.

Selon le texte, cette décision du Kosovo "pourrait créer une situation ingérable dans la conduite des relations internationales, pour l'ordre établi du monde et ainsi constituer une menace grave pour la paix et la sécurité internationale."

La minorité hindouiste tamoule lutte depuis 35 ans pour l'indépendance dans ce pays à majorité bouddhiste de quelque 19,5 millions d'habitants. Le conflit a fait des dizaines de milliers de victimes. (belga)

  1. Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Depuis son arrivée au pouvoir, il y a près de trois ans, Donald Trump dénonce inlassablement les règlementations environnementales, trop nombreuses et souvent inutiles à ses yeux. Après les ampoules à économie d'énergie, moquées lors des meetings de campagne "Make America Great Again", le président américain s'est lancé vendredi dans un nouveau combat: les mécanismes visant à économiser l'eau dans les toilettes.
  2. L’auteur de la fusillade sur la base navale en Floride est un Saoudien en formation militaire

    L’auteur de la fusillade sur la base navale en Floride est un Saoudien en formation militaire

    Un homme identifié comme un Saoudien en formation militaire a ouvert le feu vendredi dans une base navale en Floride, trois jours après une attaque similaire à Pearl Harbor, faisant trois morts avant d'être tué par la police. La fusillade a eu lieu dans une des salles de cours de la base aéronavale américaine de Pensacola, a indiqué David Morgan, le shérif du comté d'Escambia, sans préciser l'identité, l'arme ou le mobile du tireur.