AA
Plein écran
AA © DR

La disparition mystérieuse d’un journaliste qui enquêtait sur le coronavirus à Wuhan

Chen Qiushi, un défenseur des droits humains de 34 ans, a disparu jeudi 6 février à Wuhan, indiquaient lundi les médias français Libération, l'Obs et britannique The Guardian, notamment. 

Le journaliste militant se trouvait sur place pour témoigner de la situation et publiait régulièrement des informations et vidéos sur Youtube et Twitter (interdits en Chine mais accessibles via VPN), réseaux sociaux sur lesquels il compte près de 600.000 abonnés. 

Il pourrait s'agir de représailles du gouvernement chinois à la suite de critiques concernant la gestion de l'épidémie du coronavirus, perçues comme trop acerbes par le pouvoir étatique, selon The Guardian. Arrivé à Wuhan la veille de la mise en quarantaine de la ville, cet ancien avocat chinois reconverti en journaliste filmait la vie quotidienne à Wuhan, dans les rues, les supermarchés ou encore les hôpitaux, note l'Obs. 

Chen Quishi était déjà connu des autorités chinoises à cause de sa couverture des manifestations à Hong Kong en 2019, qualifiée de "complaisante" envers les manifestants hongkongais, ajoute Libération.  Convaincue qu'il a été placé de force en quarantaine, la mère de Chen Qiushi a diffusé un appel à l'aide sur le compte Twitter de son fils. Dans un rapport publié le 5 février, Amnesty International dénonçait l'intimidation et le harcèlement des militants par le gouvernement chinois.