Une jeune femme présente lors des réjouissances a filmé et partagé sur les réseaux sociaux certaines scènes qui ont suscité l'indignation. Sur des images, on voit des fêtards déguisés en médecins urgentistes avec blouse, charlotte et gants en train de se déhancher sur de la musique électro.
Plein écran
Une jeune femme présente lors des réjouissances a filmé et partagé sur les réseaux sociaux certaines scènes qui ont suscité l'indignation. Sur des images, on voit des fêtards déguisés en médecins urgentistes avec blouse, charlotte et gants en train de se déhancher sur de la musique électro. © DR

La fête de la honte: ils transforment une villa en boîte de nuit et se déguisent en médecins

TurquieLa Turquie a arrêté lundi plusieurs personnes qui avaient transformé une villa en boîte de nuit pour faire la fête en dépit du risque de propagation du nouveau coronavirus, avec des participants déguisés en docteurs.

Selon l'agence de presse DHA, 11 personnes soupçonnées d'avoir organisé ou pris part à cette fête qui s'est déroulée samedi soir à Istanbul ont été placées en garde à vue et interrogées. Quatre d'entre elles, dont le propriétaire de la villa, ont été déférées au parquet et les autres relâchées, selon l'agence.

Une enquête pour "comportement contraire aux mesures prises pour endiguer des maladies infectieuses" a été ouverte, a confirmé le gouvernorat d'Istanbul dans un communiqué. Selon les éléments recueillis par les enquêteurs, quelque 80 personnes ont pris part à cette fête arrosée.

Les boîtes de nuit et les bars ont été fermés en Turquie dans le cadre des mesures prises pour enrayer la pandémie de Covid-19.

Une jeune femme présente lors des réjouissances a filmé et partagé sur les réseaux sociaux certaines scènes qui ont suscité l'indignation. Sur des images, on voit des fêtards déguisés en médecins urgentistes avec blouse, charlotte et gants en train de se déhancher sur de la musique électro. (lire la suite sous la vidéo)

Un “barbecue” qui aurait dérapé

L'un des organisateurs présumés de cette fête a fait part de son "sentiment de culpabilité", ajoutant qu'il était fortement alcoolisé, selon des extraits de son audition publiés par DHA.

"Au début, on voulait faire un barbecue. J'ai envoyé des messages à des connaissances (...) Les gens sont arrivés et l'alcool a commencé à couler à flots. On a mis de la musique et les gens ont dansé jusqu'à 4h00 du matin", a-t-il dit.

Si le confinement n'est obligatoire que pour les seniors et les personnes atteintes de maladies chroniques, les autorités turques exhortent à éviter les rassemblements et à rester chez soi autant que possible. La Turquie a enregistré plus de 9.000 cas de nouveau coronavirus, dont 131 mortels, selon le dernier bilan officiel datant de dimanche.

  1. Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”
    France

    Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”

    Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été interpellé par les forces de l’ordre après avoir tenté de voler un scooter avec un ami à Bondy, près de Paris. Le flou demeure sur les conditions de l’arrestation, rapporte Le Parisien. Le jeune garçon souffre de plusieurs lésions au visage et “risque de perdre son œil” à cause d’une fracture de l’orbite. Il est actuellement soigné à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy.
  2. L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    Un Marine américain a fait équipe avec un chien renifleur de bombes pendant un an, à l’ambassade américaine de Kaboul. Leur déploiement s’arrête cette semaine, ils vont donc devoir se séparer. Richard Pickett-White ne peut se résoudre à quitter son berger malinois répondant au nom d’Abel. Il souhaite acheter le chien, afin qu’il puisse vivre avec lui mais l’entreprise de sécurité à qui il appartient a refusé.