Plein écran
Illustration © Getty Images

La fillette intoxiquée au détergent est “terrorisée”

Le 1er août dernier, une fillette de 22 mois se brûle sévèrement l'œsophage dans un restaurant d’une station balnéaire française après l’ingestion d’un verre de détergent à base de... soude caustique servi au lieu du jus de raisin commandé. Erreur impensable. Le père, toujours sous le choc, s’est confié à RTL France et donne aujourd’hui des nouvelles de son état de santé. 

Le drame a eu lieu à Pornic, en Loire-Atlantique, près de Nantes. Attablés dans un restaurant fort fréquenté, les parents d’Elizabeth commandent pour leur fille un jus de raisin bio. Or, rapidement servi, le verre n’a pas la couleur attendue. Sans doute un jus de raisin blanc, se disent-ils. L’enfant goûte mais se met rapidement à pleurer. Inquiète, la mère trempe ses lèvres à son tour, se tord de douleur et constate avec effroi la terrible méprise: il s’agit d’un liquide toxique. Un détergent contenant de la soude caustique, apprendront-ils quelques heures plus tard. 

“Elle ne peut toujours rien ingérer”

Sur RTL France, Arnaud, un père meurtri et en colère, s’exprime. Il donne quelques nouvelles de sa fillette sévèrement intoxiquée: “Physiquement, elle commence à aller mieux, elle reparle correctement. Elle remarche, elle refait quelques activités physiques”, confie-t-il. “En revanche, au niveau de son alimentation, c’est une catastrophe. Elle est alimentée uniquement par gastrostomie. Son œsophage est toujours sévèrement brûlé. Elle ne peut toujours rien ingérer”, déplore-t-il. 

Séquelles psychologiques

Il observe, en outre, de lourdes séquelles psychologiques chez son enfant: “Psychologiquement, elle est terrorisée. Dès que l’on sort à l’extérieur, dès qu’elle voit un inconnu, elle a peur. (...) Elle est tout le temps blottie dans nos bras”, ajoute-t-il. 

Alors qu’aucun responsable n’a clairement été désigné dans cette affaire, le père compte bien obtenir réparation, une fois que sa petite fille sera rétablie. Il dénonce la “faute extrêmement grave” du restaurant et souhaite connaître les circonstances exactes à l’origine de cette négligence incompréhensible. 

Une plainte a été déposée et l’enquête judiciaire est en cours.

Réaction de l’établissement

De son côté, l’enseigne “La Fontaine aux Bretons”, se dit “effondrée” par cet accident et assure “avoir initié une révision complète” des “procédures de sécurité”. “Notre objectif est que plus jamais une telle situation ne puisse se reproduire”, promet l’établissement sur Facebook avant d’esquisser l’ébauche d’une hypothèse: “Une succession d’actions, de différentes personnes, durant un service soutenu, est certainement à l’origine du drame”, suppose la direction tout en garantissant une collaboration totale avec la gendarmerie.