Plein écran
Gary Ray Bowles © AP

La Floride s'apprête à exécuter un tueur d'homosexuels

La Floride s'apprêtait jeudi à exécuter un homme de 57 ans qui a avoué avoir tué six hommes en 1994, en ciblant des homosexuels.

Gary Ray Bowles a été surnommé le "meurtrier de l'I-95", en référence à cette grande autoroute de l'est des États-Unis, au bord de laquelle il laissait les cadavres de ses victimes. En 1994, il a été arrêté à Jacksonville, dans le nord-est de la Floride, pour le meurtre de Walter Jamelle Hinton.

Il a ensuite avoué avoir tué cinq autres hommes dans plusieurs États mais n'a été condamné à la peine capitale que pour son sixième assassinat, celui de M. Hinton. Ancien prostitué, Gary Ray Bowles visait, selon des médias locaux, volontairement des hommes gays à qui il dérobait ensuite leur argent.

La Cour suprême de Floride a rejeté les multiples demandes de suspension de son exécution qui doit avoir lieu à 18H00 (minuit en Belgique). En Floride, les condamnés à mort peuvent choisir entre la chaise électrique et l'injection létale. Un citoyen volontaire officie comme bourreau, étant payé 150 dollars, selon le site internet de l'État.

Si cette exécution a bien lieu, elle portera à 13 le nombre de détenus mis à mort depuis le début de l'année aux États-Unis, dont trois cette semaine.

  1. “Et 1, et 2, et 3 degrés”: Greta Thunberg superstar à Lausanne

    “Et 1, et 2, et 3 degrés”: Greta Thunberg superstar à Lausanne

    La militante du climat Greta Thunberg a participé vendredi dans la ville suisse de Lausanne à une nouvelle manifestation pour le climat, avant de participer la semaine prochaine au Forum économique mondial de Davos. La jeune activiste de 17 ans a fait son apparition en fin de matinée, entourée de milliers de jeunes scandant des slogans tels que "Pas de nature, pas de futur" ou encore "Et 1, et 2, et 3 degrés. C'est un crime contre l'humanité!", en référence au réchauffement climatique.
  2. Le procès en destitution de Trump a débuté: “C’est une mascarade”

    Le procès en destituti­on de Trump a débuté: “C’est une mascarade”

    Du silence, des serments et de la gravité: le Sénat a ouvert solennellement jeudi le procès en destitution de Donald Trump, le troisième président de l’histoire des Etats-Unis confronté à telle avanie. “C’est une mascarade, c’est une honte”, a tonné le milliardaire républicain, tout en affichant son optimisme sur une issue rapide à cet épisode qui entache sa campagne de réélection. “Ca devrait aller très vite...”, a-t-il espéré, en comptant sur la majorité républicaine du Sénat pour être acquitté sans avoir à subir de longs débats.