Le président turc Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron
Plein écran
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron © AFP

La France ne “renoncera jamais” à ses valeurs malgré les “tentatives de déstabilisation”

La France “ne renoncera jamais” à ses valeurs malgré “les tentatives de déstabilisation”, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, en soulignant “la très grande unité européenne” face aux critiques de la Turquie et de pays musulmans sur les caricatures de Mahomet.

  1. Ne payez pas trop cher votre abonnement internet : voici comment choisir la bonne formule
    Montelco.be

    Ne payez pas trop cher votre abonnement internet : voici comment choisir la bonne formule

    Surfer sur internet est en moyenne 30 % plus cher en Belgique que dans nos pays voisins. Cela place notre pays au premier rang du palmarès européen pour internet. Il est donc capital de choisir une formule internet adéquate pour éviter de payer plus que nécessaire. L’abonnement qui vous correspond au mieux dépend de votre profil. Montelco explique les facteurs qui jouent un rôle.
  1. Erdogan, “défenseur de l’islam” ou leader fragilisé en quête de diversion?
    Mise à jour

    Erdogan, “défenseur de l’islam” ou leader fragilisé en quête de diversion?

    Ce lundi, Recep Tayyip Erdogan a appelé ses compatriotes au boycott des produits français suite au plaidoyer d’Emmanuel Macron en faveur des caricatures de Mahomet et sa volonté de “structurer” l’islam en France. Le président turc s’est alors présenté en défenseur des musulmans dont il dénonce le traitement en Europe, semblable à celui des “juifs avant la Seconde Guerre mondiale”. Or, au lendemain de ces déclarations tapageuses, des voix s’élèvent pour mettre en doute cette posture de grand protecteur...
  2. Un tiers des Belges se sont mis à rénover leur habitation: voici les conséquences pour votre assurance
    Guide-epargne.be

    Un tiers des Belges se sont mis à rénover leur habitation: voici les conséquen­ces pour votre assurance

    L’année dernière, de nombreux Belges ont commencé à effectuer des travaux de rénovation. Dans ce contexte, il est fort probable que la valeur réelle de leur bien immobilier ne correspond plus à la valeur déterminée par l’assureur dans la police incendie. Afin d’éviter les conséquences financières en cas de sinistre, ils ont donc intérêt à informer leur assureur au sujet des travaux effectués. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment vous devez vous y prendre.