Des vacanciers dans un camping de l'Île d'Oléron, au large de la côte ouest française.
Plein écran
Des vacanciers dans un camping de l'Île d'Oléron, au large de la côte ouest française. © Belga

La France veut ouvrir ses frontières cet été : “Aux Belges, nous disons: soyez les bienvenus”

Si l’évolution de la pandémie le permet, la France compte bel et bien ouvrir ses frontières aux touristes européens cet été. C'est ce qu’a annoncé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. 

Toutefois, la date exacte à laquelle les touristes seront à nouveau les bienvenus en France n'est pas encore connue. M. Lemoyne espère que d’ici la mi-juin, on saura clairement quand et surtout dans quelles conditions les Européens seront autorisés à entrer en France. Le secrétaire d'État espère que cela sera possible pour le début de la haute saison, en juillet. 

Pour Jean-Baptiste Lemoyne, “le tourisme cet été va comprendre une composante nationale plus forte, car les comportements ont évolué, le touriste va prioritairement se rendre dans les endroits qu’il connaît”. “Souvent, cela va se jouer à domicile, mais il est important que l’on puisse se préparer à accueillir les étrangers si la lutte contre le virus le permet”, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse téléphonique ce mercredi.

Citation

“Aux Belges et aux Néer­landais, surtout ceux qui ont une résidence secondaire dans notre pays, je voudrais vous dire : soyez les bienvenus en France”

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Toutefois, tout dépendra de l’évolution de la pandémie dans l’Hexagone. Si la France venait à devoir affronter une deuxième vague, l’ouverture des frontières serait évidemment compromise.

Lors de sa conférence par téléphone, le secrétaire d'État français a adressé un message particulier aux éventuels vacanciers belges et néerlandais, pour qui la France demeure une destination prisée. “Aux Belges et aux Néerlandais, surtout ceux qui ont une résidence secondaire dans notre pays, je voudrais vous dire : soyez les bienvenus en France. Ce sont des gens qui ont un lien avec notre pays et qui y paient des impôts. Nous voulons pouvoir les accueillir. Nous y travaillons pour”, a assuré Jean-Baptiste Lemoyne.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.
Plein écran
Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. © EPA