Athènes a toujours démenti renvoyer en Turquie les migrants interpellés. Une source gouvernementale grecque assurait la semaine dernière qu'"il n'y a pas de refoulements". Le gouvernement "empêche l'entrée, c'est tout à fait différent", déclarait cette source à l'AFP.
Plein écran
Athènes a toujours démenti renvoyer en Turquie les migrants interpellés. Une source gouvernementale grecque assurait la semaine dernière qu'"il n'y a pas de refoulements". Le gouvernement "empêche l'entrée, c'est tout à fait différent", déclarait cette source à l'AFP. © AP

La Grèce détiendrait des migrants dans un centre secret: “Nous sommes traités comme des animaux”

La Grèce a démenti mercredi des informations du quotidien américain The New York Times sur l'existence d'un centre de détention "secret" à la frontière avec la Turquie pour incarcérer - avant de les expulser - les migrants arrivés sur son territoire après la décision de la Turquie d'ouvrir ses portes.