Plein écran
© Photo News

La liste des compagnies aériennes championnes des refus d’indemnisation alors que vous y avez droit

99,9 %. C’est le pourcentage de demandes d’indemnisation, suite à des perturbations de vols, rejetées à tort par les compagnies aériennes Tunisair, Vueling Airlines et Ernest Airlines. 

Ce trio arrive en tête du classement établi suite à une étude comparative des données de vols internationaux dans le monde publiée par AirHelp, entreprise spécialisée dans les droits des passagers aériens. 

En 4e et 5e position, se trouvent Bulgaria Air et Blue Air. Ces cinq entreprises sont les pires compagnies aériennes au monde pour avoir refusé d’indemniser des passagers pour des motifs illégitimes. Brussels Airlines arrive 48e du classement sur 52 compagnies testées avec une augmentation de plus de 3% des demandes rejetées entre 2018 et 2019 (24,03% l’an dernier contre 27,49% cette année). Selon AirHelp, la situation chez Brussels Airlines s’est donc dégradée.

En Europe, en moyenne, un passager aérien sur deux s’est vu refuser une indemnisation à laquelle il avait légalement droit après avoir déposé une réclamation à la suite d’un retard de vol ou d’une annulation. 

Un long parcours

“Les compagnies aériennes disent souvent qu’elles indemniseront les passagers qui présenteront leur demande directement. La réalité est que pour des milliers de passagers réclamer l’argent auquel ils ont droit relève du parcours du combattant”, affirme Chrystel Erotokritou, juriste experte des droits des passagers aériens d’AirHelp. “S’ils sont mêlés à une action juridique contre la compagnie aérienne, ils risquent d’avoir à engager un avocat, ce qui engendre d’importants frais et rend difficile d’obtenir l’indemnisation qui leur revient de droit.” 

Ne pas abandonner. Tel est le conseil que la juriste donne aux passagers qui croient que leur demande a été rejetée à tort par une compagnie aérienne. “Les passagers doivent retenir tous les documents de voyage, car ils sont essentiels si leur demande doit être acheminée avec l’aide juridique. Les voyageurs touchés doivent également noter qu’ils ont trois ans après une interruption de vol pour présenter une demande”, ajoute-t-elle.

Les passagers aériens qui subissent des retards ou annulations de leurs vols peuvent vérifier leur admissibilité à une indemnisation encore à l’aéroport et faire une réclamation en quelques minutes sur le site web d’AirHelp

Top 10 mondial du taux de demandes rejetées à tort 

1. Tunisair (99,9%)
2. Vueling Airlines (99,9%)
3. Ernest Airline (99,9%) 
4. Bulgaria Air (99,9%)
5. Blue Air (99,7%) 
6. Ryanair (98,4%) 
7. Avianca (97,1%)
8. Air Baltic Corporation (94,6%)
9. Easyjet (87,3%)
10. Aeroflot Russian Airlines (86,2%)