Illustration.
Plein écran
Illustration.

La loi jordanienne autorise un violeur à épouser sa victime

Le calvaire enduré par une jeune fille de 14 ans, enlevée puis violée trois jours de suite, a suscité la colère en Jordanie, tout particulièrement lorsque son violeur a décidé de l'épouser pour échapper à la prison comme la loi le permet. Dans ce royaume conservateur, déjà connu pour ses crimes dits "d'honneur", les violeurs peuvent en effet éviter d'aller derrière les barreaux s'ils acceptent d'épouser leur victime, en vertu de l'article 308 du code pénal.