Plein écran
© DR

La mariée décède d’un AVC dans la voiture qui l’amène à l'église

Cela aurait dû être le plus beau jour de leur vie. Samedi, Jessica Victor Guedes, jeune Brésilienne de 30 ans, avait enfilé sa robe blanche et se trouvait dans la limousine qui l’amenait à son fiancé. Leurs invités avaient pris place dans une église de São Paulo, la journée s’annonçait radieuse. Mais le rêve a tourné au cauchemar absolu: Jessica, enceinte de six mois, a subi un accident vasculaire cérébral sur la route de l’église.

Le futur marié, ancien pompier, s’est précipité vers la voiture alors qu’elle se garait devant l’église et a commencé les premiers soins avant l’arrivée de l’ambulance. Sa fiancée a été déclarée morte quelques heures après son arrivée à l’hôpital. Le bébé du couple, une fillette prénommée Sophia, a survécu: elle est née par césarienne. Grande prématurée, elle va devoir rester à l’hôpital pendant trois mois.

“J’attendais la femme de ma vie”, a déclaré Flavio Gonçalvez, aujourd’hui lieutenant de police, au journal local. “J’ai l’impression de vivre un cauchemar.”

Le couple avait déjà posté quelques photos et vidéos du grand jour. Parmi elles, les dernières images de Jessica vivante: on la voit en robe de mariée, tandis qu’elle envoie un baiser à la caméra.

L’AVC subi par la future mère est dû à une pré-éclampsie, une augmentation soudaine de la tension artérielle qui peut survenir pendant la grossesse.

  1. De nouvelles images de l'arrestation de George Floyd, un commissariat incendié lors d'affrontements contre la police
    Play
    États-Unis

    De nouvelles images de l'arresta­ti­on de George Floyd, un commissari­at incendié lors d'affronte­ments contre la police

    De nouvelles images de l’arrestation qui a coûté la vie à George Floyd, 46 ans, dans la ville américaine de Minneapolis, ont été diffusées. Cette vidéo de 18 secondes a été tournée sous un angle différent et montre comment pas moins de trois policiers sont assis sur le dos de l’homme noir. Par ailleurs, des milliers de manifestants continuent d’exprimer leur colère dans la rue. Certains ont même incendié jeudi soir un commissariat, lors de la troisième nuit d'affrontements contre la police.