La méthode radicale d’un policier pour dissuader les badauds de prendre des photos d’un accident

Agacé de voir des curieux ralentir et prendre des photos lors de graves accidents de la route, un policier allemand a décidé de lutter contre ce comportement voyeuriste qui entrave  la circulation et complique parfois l’intervention des secours. Il invite les badauds à venir regarder les victimes.

Plein écran
Stefan Pfeiffer invite les badauds à regarder les corps des victimes pour leur faire prendre conscience de leur comportement inapproprié. © Bayerische Rundfunk

Agent de police allemand, Stefan Pfeiffer est confronté presque chaque jour à de graves accidents de la route. L’une de ses missions, gérer l’attitude inappropriée des autres usagers de la route qui dégainent les smartphones pour photographier la scène. “Imaginez que vous êtes grièvement blessé et que d’autres personnes filment puis partagent la vidéo sur Facebook. C’est malheureusement très souvent le cas”, regrette-t-il. 

“Honte à vous”

Pour tenter d'éradiquer ce fléau, le policier utilise une méthode singulière censée ramener les curieux à la raison. Il leur propose de venir observer les  victimes. “Sortez de votre voiture, je vais vous montrer quelque chose”, lance-t-il en anglais à un chauffeur tchèque  devant les caméras de Bayerischer Rundfunk. “Vous voulez prendre des photos du corps?  Il est là, vous voulez le voir? Non? Alors pourquoi avoir pris des photos ? Honte à vous.”

Une invitation qui laisse souvent ses interlocuteurs penauds. “En les confrontant à ce qu’ils pensent vouloir voir, ils réagissent avec stupeur et, espérons-le, les autres comprennent à quel point c’est absurde.”