Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © Photonews

La mise en garde de l’ONU: “Une vague d'attentats possible avant la fin de l’année”

“La pause actuelle de la terreur internationale pourrait bientôt prendre fin”, avance un rapport alarmant du Conseil de sécurité des Nations Unies. Une vague d'attentats pourrait même survenir “avant la fin de l’année.”

Le rapport se base sur des informations issues des services de renseignement des États membres de l’ONU. Il rapporte notamment que 30.000 étrangers ont mis le cap sur le “califat” pour combattre. “Il se peut qu’ils soient encore en vie et qu’ils se battent “, précise le rapport. “Certains pourraient rejoindre Al-Qaïda ou de nouvelles organisations terroristes. Certains deviendront des leaders ou des intermédiaires chargés de radicaliser.”

Entre 50 et 300 millions de dollars

De plus, les ressources financières de l’EI seraient toujours importantes, le trésor de guerre est estimé entre 50 et 300 millions de dollars (NDLR: entre 45 et 270 millions d’euros). L’ONU considère que cette manne financière pourrait être utilisée prochainement pour financer de nouvelles attaques terroristes. “La diminution actuelle des attaques pourrait ne plus s'éterniser” et d’évoquer de possibles attentats “avant la fin de l’année”. 

L’ONU pointe également la radicalisation en prison. “Des militants déterminés purgent des peines de prison et exercent une influence dangereuse sur les autres prisonniers”.  Environ 6.000 Européens se seraient rendus en Irak et en Syrie pour combattre pour l’EI. Plus ou  moins 2.000 d’entre eux auraient péri, une proportion équivalente serait emprisonnée  et le dernier tiers aurait repris le chemin de l’Europe, selon le rapport.