Bridget Brink, l’ambassadrice américaine à Kiev, et le président ukrainien Volodymyr Zelensky
Plein écran
Bridget Brink, l’ambassadrice américaine à Kiev, et le président ukrainien Volodymyr Zelensky © AFP

La mobilisation russe, un “signe de faiblesse”

Mise à jourL'annonce par Moscou de la mobilisation partielle en Russie et de référendums d'annexion de territoires ukrainiens est un "signe de faiblesse, de l'échec russe", a estimé mercredi l'ambassadrice américaine en Ukraine Bridget Brink.