Plein écran
La raison de beaucoup d'entre eux, c'est lui, Geert Wilders

La moitié des musulmans des Pays-Bas souhaite émigrer

Plus d'un tiers (36%) des musulmans turcs et marocains vivant aux Pays-Bas souhaite émigrer en raison de la popularité croissante du député d'extrême-droite Geert Wilders, indique un sondage réalisé pour l'émission "Netwerk" de la chaîne de télévision néerlandaise NCRV.

Dans l'ensemble, plus d'un musulman sur deux (51%) établi aux Pays-Bas songe à quitter le pays, ajoute cette enquête d'opinion, qui sera commentée lundi soir en télévision.

Septante-six pour cent des Musulmans estiment se trouver "chez eux" aux Pays-Bas, mais 57% admettent s'inquiéter de la popularité dont jouit M. Wilders. Son "parti pour la liberté" (Partij voor de Vrijheid, PVV), islamophobe, a remporté 17% des voix et quatre sièges lors du scrutin européen de début juin.

Deux musulmans sur cinq affirment être "plus fréquemment discriminés" en raison de cette popularité croissante. Près d'un quart (24%) des personnes interrogés se disent "régulièrement" discriminés aux Pays-Bas. Et près de trois quarts d'entre eux ont le sentiment d'être "plus mal jugés" par les Néerlandais depuis le succès de M. Wilders.

Un petit groupe de musulmans (18%) affirme toutefois être d'accord avec certains points du programme politique du leader populiste. Et un sur trois juge "logique" qu'une partie des Néerlandais votent pour lui. (belga)