“La police s'intéresse à son spectacle”: un humoriste fuit la Russie

Une étoile montante de la comédie russe a quitté le pays après avoir reçu une notification de vérifications policières à la suite de l'un de ses spectacles, a annoncé jeudi son avocat à l'AFP.

Plein écran
© EPA

Alexandre Dolgopolov, 25 ans, restera à l'étranger tant que "la situation ne sera pas plus claire", a affirmé son avocat Leonid Solovev, qui précise ne pas connaître le motif exact de la procédure enclenchée par la police. "Ce qui est sûr, c'est que la police s'intéresse à son spectacle", a-t-il ajouté.

“Insulte à la foi des croyants”

Selon la presse russe, les autorités ont répondu au signalement d'un habitant de la région de Moscou pour "insulte à la foi des croyants". L'avocat de l'humoriste dit toutefois ne pas avoir pu prendre connaissance d'un telle plainte.

Lettre envoyée par la police

En début de semaine, Alexandre Dolgopolov a publié la photo d'une lettre envoyée par la police d'une ville de la région de Moscou à un théâtre de Saint-Pétersbourg (nord-ouest) où il avait enregistré son spectacle le plus populaire, demandant des informations sur le comédien. La police locale a confirmé à l'AFP avoir reçu un signalement pour "insulte à la foi des croyants" mais n'a pas voulu dire si celui-ci était lié à Alexandre Dolgopolov.

Une blague de trop sur Jésus?

Diffusé sur Youtube, son spectacle comporte notamment une blague où il se moque du prénom slave Bogdan, rarement usité en Russie et qui signifie "don de Dieu". Dans un langage grossier, le comédien soutient devant un public hilare que Jésus aurait plutôt dû s'appeler Bogdan. La vidéo, publiée en avril 2019, dépasse les 2,7 millions de vues.

“Maintenant, c'est l’État!”

"Au début de ma carrière, c'étaient les racailles du village qui me poursuivaient. Maintenant, c'est l'État !", a réagi mardi M. Dolgopolov sur Instagram, ajoutant avoir "peur" mais n'être pas étonné. Son spectacle comporte aussi des plaisanteries politiques. Il affirme que la population russe se divise en deux: "Ceux qui savent lire, écrire et faire des conclusions logiques, et ceux qui soutiennent Vladimir Poutine". “Si Poutine ordonne à tous les Russes de se jeter dans la lave, que diront-ils ? - Mon Dieu, mais quel cauchemar, où est-ce qu'on va trouver de la lave ?", lance-t-il également.