Plein écran
© ap

La question sur Julie Gayet qui fâche François Hollande

VideoFrançois Hollande donnait une conférence de presse aujourd'hui aux côtés de David Cameron en Angleterre. Et un journaliste du Daily Telegraph a posé la question qui fâche.

Christopher Hope a interrogé François Hollande en ces termes: "Monsieur le Président, je sais que c'est un sujet très sensible pour vous. Pensez-vous que votre vie privée a fait de la France une blague internationale? Avez-vous toujours une relation avec Julie Gayet? Voudriez-vous qu'elle soit à vos côtés aujourd'hui?" Dans un froncement de sourcils, François Hollande a refusé de répondre à la question.

Axelle Lemaire, députée des Français établis en Europe du Nord, a estimé sur Twitter que cette question était irrespectueuse et impolie. Elle estime que cela n'a rien avoir avec une quelconque liberté de la presse. "Vous étiez scandalisé quand Closer a sorti les photos de la Duchesse de Cambridge. Double standard?", interroge-t-elle assez justement, en faisant référence aux photos seins nus de Kate Middleton en vacances.

Christopher Hope s'est défendu: "Si on me dit que je suis irrespectueux, je plaide coupable. Je n'ai pas à respecter nos dirigeants. Je respecte nos lecteurs et pose des questions en leur nom et je défends ce droit. Ce n'est pas enfantin, je suis trop vieux pour être un enfant."

  1. Un “guérisseur” allemand ne devrait pas aller en prison suite aux décès de 3 patients dont une Belge

    Un “guérisseur” allemand ne devrait pas aller en prison suite aux décès de 3 patients dont une Belge

    Un tribunal de la ville allemande de Krefeld, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a condamné lundi le "guérisseur" du cancer Klaus Ross, 62 ans, à deux ans de prison avec sursis. Celui dont le centre pour le traitement du cancer a été fermé il y a quelques années est tenu pour responsable de la mort de trois patients, dont une femme belge. Le ministère public allemand avait requis une peine de trois ans de prison.