Un collectionneur d’art de Valence a payé un restaurateur de meubles 1.200 euros pour s'occuper d’une fresque du célèbre artiste baroque Bartolomé Esteban Murillo.
Plein écran
Un collectionneur d’art de Valence a payé un restaurateur de meubles 1.200 euros pour s'occuper d’une fresque du célèbre artiste baroque Bartolomé Esteban Murillo. © rv

La restauration catastrophique d'un tableau de Murillo fait polémique en Espagne

Selon plusieurs professionnels, un tableau de la Vierge de l’artiste Murillo, pourrait avoir subi des dégâts irréversibles. Ils demandent au gouvernement des règles claires. “Certains politiciens se fichent de notre patrimoine culturel”, ont-ils confié.

  1. Pékin renforce la surveillance des comptes d'Evergrande

    Pékin renforce la surveillan­ce des comptes d'Evergran­de

    L’autorité chinoise de régulation du logement public a renforcé la surveillance des comptes bancaires du China Evergrande Group. Le conglomérat, surtout connu comme société immobilière, est au bord de la faillite, car il ne semble pas respecter ses obligations financières. Pékin veut s’assurer que l’argent destiné à la réalisation de projets de logement est réellement utilisé à cette fin, rapporte l’agence de presse Bloomberg. On craint que l’argent ne soit utilisé pour payer les créanciers.