AP
Plein écran
© AP

La Russie n’aura pas besoin de l’arme nucléaire pour “prendre Kiev”

Interrogé sur BFMTV, Piotr Tolstoï, vice-président du parlement russe, affirme que la Russie n’utilisera pas l’arme nucléaire en Ukraine: elle n’en aura tout simplement pas besoin, selon lui, pour “prendre Kiev” et gagner la guerre.

  1. Des dégâts à cause de feux d'artifice ou d'actes de vandalisme pendant les fêtes : que faire ? Et quand êtes-vous assuré ?
    Independer

    Des dégâts à cause de feux d'artifice ou d'actes de vandalisme pendant les fêtes : que faire ? Et quand êtes-vous assuré ?

    Pendant les fêtes de fin d’année, vous avez plus de chances de subir des dégâts causés par des nuisances, petites ou importantes. Que faire si votre voiture garée est endommagée par des vandales ? Et êtes-vous assuré si une fusée de feu d’artifice atterrit sur votre toit ? Independer.be vous conseille par rapport aux 3 situations les plus courantes.
  1. “Cela ne changera pas le cours de la guerre”: l’ex-colonel Housen calme l’enthousiasme après la prise de Lyman

    “Cela ne changera pas le cours de la guerre”: l’ex-colonel Housen calme l’enthousiasme après la prise de Lyman

    La ville de Lyman, dans l’est de l’Ukraine, bastion des forces (pro-)russes dans la région de Donetsk pendant plus de quatre mois, est de nouveau aux mains de l’Ukraine. Mais cela signifie-t-il vraiment que le vent est en train de tourner pour les Russes? Cette prise va-t-elle réellement changer le cours de la guerre, comme le pensent de nombreux médias occidentaux? Dans les colonnes de Het Laatste Nieuws, l’ancien colonel belge Roger Housen tempère: “Cette ville n’est pas vraiment importante d’un point de vue stratégique.”
  2. “Si Poutine utilise des armes nucléaires, les États-Unis et l’OTAN détruiront les forces russes”

    “Si Poutine utilise des armes nucléaires, les États-Unis et l’OTAN détruiront les forces russes”

    Si le président russe Vladimir Poutine utilise des armes nucléaires dans sa guerre contre l’Ukraine, les États-Unis et l’OTAN riposteront durement. C’est en tout cas ce qu’a prédit l’ancien général américain David Petraeus dans une interview pour ABC News. Il a toutefois précisé qu’il s’agissait là d’une simple hypothèse et qu’il n’en avait pas discuté avec Jake Sullivan, le conseiller en sécurité du président Joe Biden.