Plein écran
Des soldats de l'armée israélienne priant sur le plateau du Golan, le 7 mai dernier. © reuters

La Syrie affirme avoir détruit un véhicule israélien dans le Golan

L'armée syrienne a affirmé mardi dans un communiqué avoir détruit un véhicule israélien ayant dépassé la ligne de cessez-le-feu sur le plateau du Golan.

"Nous forces armées ont détruit un véhicule israélien avec tout ce qu'il transportait, qui venait des territoires occupés. Ce véhicule a dépassé la ligne de cessez-le-feu et avançait vers le village de Bir-Ajam situé dans la partie syrienne libérée où se trouvent des groupes terroristes", précise le commandement général des forces armées syriennes.

L'incident s'est produit mardi à 01H10 (lundi 22H10 GMT), note l'armée syrienne.

Le mot "terroriste" dans le vocabulaire du régime signifie les rebelles anti-gouvernementaux.

"Cette agression flagrante montre une nouvelle fois l'implication de l'entité sioniste (Israël) dans ce qui se passe en Syrie et la coordination directe avec les groupes terroristes armés", a déclaré l'armée.

L'armée israélienne avait affirmé que ses soldats avaient ouvert le feu dans la nuit de lundi à mardi après avoir été pris pour cible par des tirs en provenance de Syrie.

Le plateau du Golan est une région du sud-ouest de la Syrie occupée par Israël suite à la guerre de 1967 et annexée par l'Etat hébreu le 14 décembre 1981. Cette annexion a été condamnée par le Conseil de sécurité des Nations unies et n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.