Plein écran
© epa

La tête de la victime du dépeceur de Montréal retrouvée?

De possibles restes humains ont été découverts dans un parc de Montréal, a indiqué lundi matin le Service de police de Montréal (SPVM), sans confirmer le lien avec l'affaire Luka Rocco Magnotta, auteur présumé du meurtre et du dépeçage du corps d'un étudiant chinois.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© afp

Les restes retrouvés dimanche en fin d'après-midi et dont la police ne sait pas s'ils proviennent d'un cadavre humain, ont été envoyés au laboratoire scientifique de la ville, selon le porte-parole de la police Daniel Lacoursière, qui ne précise pas de quelle partie du corps il pourrait s'agir. Selon plusieurs médias, il pourrait s'agir de la tête de la victime de Luka Magnotta.

Des analyses devraient pouvoir déterminer s'il s'agit bien de restes humains et, le cas échéant, aider à identifier la victime. Le résultat est attendu d'ici à une semaine.

Interrogé sur un lien éventuel avec l'affaire Magnotta, M. Lacoursière a répondu que c'était "une possibilité parmi d'autres".

"On ne sait pas ce qu'on a trouvé pour l'instant" a insisté le porte-parole.

La police de Montréal est, depuis plusieurs semaines, à la recherche de la tête de Lin Jun, cet étudiant chinois sauvagement tué et dépecé en mai, crime dont est accusé le Canadien Luka Rocco Magnotta qui doit être jugé à partir du mois de janvier à Montréal.