Plein écran
© reuters

La Turquie et les USA vont former 2.000 opposants syriens

La Turquie et les Etats-Unis ont finalisé leur accord en vue d'équiper et d'entraîner sur le sol turc environ 2.000 combattants de l'opposition syrienne modérée au régime de Damas, a rapporté samedi le journal Hürriyet Daily News.

L'entraînement de ces forces de l'Armée syrienne libre (ASL) devrait débuter "à la fin décembre" au centre d'entraînement de la gendarmerie de Kirsehir (centre), à environ 150 km au sud-est de la capitale Ankara, a ajouté le quotidien turc de langue anglaise sur la foi de sources non identifiées. La formation de ces hommes de l'ASL sera dispensée par des militaires turcs et américains mais leur équipement et le coût de leur entraînement seront entièrement pris en charge par les Etats-Unis.

La Turquie refuse catégoriquement de venir militairement en aide aux forces kurdes qui défendent depuis deux mois la ville syrienne kurde de Kobané assiégée par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI). Son gouvernement islamo-conservateur considère le principal parti kurde de Syrie comme un mouvement "terroriste". Il privilégie la lutte directe contre le régime du président syrien Bachar al-Assad, sa bête noire, et soutien à son opposition modérée. Les Etats-Unis soutiennent de leurs côtés ouvertement les Kurdes de Syrie, auxquels ils fournissent armes et des munitions.