Plein écran
© EPA

La Turquie lance son offensive terrestre en Syrie

Mise à jourDes militaires turcs et leurs supplétifs syriens ont pénétré mercredi dans le nord-est de la Syrie dans le cadre d'une offensive lancée par Ankara contre une milice kurde soutenue par les pays occidentaux, a déclaré le ministère turc de la Défense.

"Nos forces armées héroïques et l'Armée nationale syrienne (rebelles syriens soutenus par Ankara) ont commencé la phase terrestre de l'opération", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le porte-parole d'un groupe de rebelles syriens participant à l'offensive a affirmé à l'AFP que cette offensive terrestre avait commencé mercredi soir en direction de la ville de Tal Abyad, contrôlée par la milice des Unités de protection du peuple (YPG) dans le nord-est de la Syrie.

Selon des médias turcs, des membres des forces spéciales turques et des blindés, appuyés par des combattants syriens, ont pénétré en Syrie en au moins trois points de la frontière.

Les YPG, bête noire d’Ankara

Faisant fi des pressions internationales, la Turquie a lancé mercredi une offensive contre les territoires situés à l'est de l'Euphrate des YPG, une milice kurde soutenue par les pays occidentaux contre les jihadistes du groupe État islamique mais bête noire d'Ankara. L'aviation et l'artillerie turques menaient depuis mercredi après-midi des frappes contre les positions des YPG.

Objectifs turcs

Selon Ankara, l'objectif de cette nouvelle offensive, la troisième en trois ans, est de créer une "zone de sécurité" pour séparer les positions des YPG de la frontière turque et y reloger certains des près de quatre millions de Syriens réfugiés en Turquie. 

Les Kurdes affirment avoir “repoussé” l’offensive turque

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), ont affirmé mercredi soir avoir “repoussé” l’offensive turque: “L’offensive terrestre des forces turques a été repoussée par les combattants des FDS” dans la région de Tal Abyad, a écrit le porte-parole des FDS, Mustefa Bali, sur Twitter.

Plein écran
© EPA
Plein écran
© EPA
Plein écran
© EPA
Plein écran
© AFP
Plein écran
© REUTERS
  1. Christian Brückner épiait-il Maddie? Le même “blond suspect” repéré quatre fois près de la résidence

    Christian Brückner épiait-il Maddie? Le même “blond suspect” repéré quatre fois près de la résidence

    Christian Brückner, le nouveau suspect principal de l’enquête sur la disparition Madeleine McCann, a probablement épié durant plusieurs jours l’appartement occupé par la famille McCann à l’Ocean Club de Praia da Luz, dans l’Algarve. C’est en tout cas la conclusion de The Sun et du Daily Mail à la lecture des déclarations des différents témoins. Depuis la diffusion du portrait du suspect principal, les quotidiens britanniques, qui ont évidemment suivi le dossier Maddie depuis la première heure, voient en lui le fameux “blond louche” décrit par de nombreux témoins à l’époque de la disparition de la fillette en 2007. L’homme à l’attitude patibulaire n’avait jamais été retrouvé.
  2. Accord sur la réouverture des frontières intérieures de l’UE à partir du 15 juin, excepté en Espagne
    Mise à jour

    Accord sur la réouvertu­re des frontières intérieu­res de l’UE à partir du 15 juin, excepté en Espagne

    “Un accord a été conclu avec la plupart des pays de l’espace Schengen pour rouvrir les frontières intérieures (de l’UE) à partir du 15 juin”, a tweeté Pieter De Crem, ministre de l’Intérieur, à l’issue de la réunion de l’Union européenne. Seule l’Espagne n’ouvrira pas ses frontières avant le 1er juillet. ‘Il convient de s’informer via les Affaires étrangères pour obtenir les informations exactes par pays”, a-t-il également recommandé.