Plein écran
© EPA

La victoire de son “ami Boris” donne des ailes à Donald Trump

Le président américain Donald Trump voit dans l'écrasante victoire de Boris Johnson lors des législatives au Royaume-Uni un bon signe pour sa réélection en 2020.

"Je veux féliciter Boris Johnson pour sa fantastique victoire", a déclaré M. Trump vendredi depuis le Bureau ovale en recevant le président paraguayen Mario Abdo Benitez. "Je pense que cela peut être un signe avant-coureur de ce qui va se passer dans notre pays", a-t-il ajouté.

Le locataire de la Maison Blanche avait déjà chaleureusement félicité son "ami Boris" dans un tweet.

"La Grande-Bretagne et les Etats-Unis seront maintenant libres de conclure un énorme nouvel accord commercial après le Brexit. Cet accord est potentiellement beaucoup plus gros et plus lucratif que n'importe quel accord qui pourrait être conclu avec l'Union européenne. Bravo Boris!", avait-il écrit.

  1. Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge
    Play

    Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge

    Un trentenaire roumain, qui avait caché une trentaine de téléphones volés dans le short cycliste qu’il portait sous ses vêtements, a été arrêté mardi passé aux Pays-Bas, en marge d’un concert de Sum 41 dans la salle AFAS Live à Amsterdam, grâce à un tuyau de la police belge, suite au vol similaire d’une cinquantaine de téléphones lors d’un concert du même groupe canadien le 14 janvier à la Lotto Arena à Anvers.
  2. Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    La cour d'appel de Paris a à nouveau rejeté lundi une demande de mise en liberté du maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, une semaine avant l'ouverture de son procès en appel pour blanchiment aggravé. La cour a également rejeté une demande d'abaissement de la caution de 500.000 euros imposée à l'élu - actuellement incarcéré à la prison parisienne de la Santé - dans le cadre du contrôle judiciaire accordé après sa condamnation pour fraude fiscale.