Des pays insulaires, comme les Maldives, soulignent que des mesures cruciales doivent être adoptées
Plein écran
Des pays insulaires, comme les Maldives, soulignent que des mesures cruciales doivent être adoptées © REUTERS

L’avenir des nations insulaires est en jeu

Des dizaines de petits États insulaires vulnérables aux effets du changement climatique ont appelé le monde à sauver leur avenir, après la publication lundi du rapport de l'Onu affirmant que l'accélération du réchauffement de la planète et la hausse du niveau des mers menacent leur existence.

  1. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.
  2. “Le temps presse”, “un immense défi”, “pas trop tard”: les pays européens réagissent au rapport du Giec

    “Le temps presse”, “un immense défi”, “pas trop tard”: les pays européens réagissent au rapport du Giec

    Plusieurs pays européens ont réagi à la publication d'un nouveau rapport des experts de l'ONU sur le climat s'alarmant de l'accélération du réchauffement climatique. Le Royaume-Uni, hôte en novembre de la conférence sur le climat COP26, a estimé ce rapport constituait un “avertissement sévère” sur l’impact de l’activité humaine sur la planète et un appel à l’action. Pour l’Allemagne, le “temps presse” pour “sauver la planète” face à la menace. De son côté, la France estime que réduire les émissions de gaz à effet de serre est un “défi immense” qui implique de sortir “en une décennie d’une civilisation fondée sur les énergies fossiles”. Enfin, pour le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, il “n’est pas trop tard” pour “empêcher un dérèglement incontrôlable”.