Plein écran
Jim Watson © Facebook/Jim Watson

Le coming out du maire d’Ottawa: “N’attendez pas 40 ans comme moi”

Le maire d'Ottawa a dévoilé publiquement son homosexualité dans une lettre ouverte publiée samedi, à la veille du lancement de la semaine des festivités de la fierté homosexuelle dans la capitale fédérale canadienne.

"Je suis gay. Voilà, je l'ai dit; ou plutôt, je l'ai écrit. Il m'a fallu près de quatre décennies pour prononcer ces trois mots, mais comme on dit: ‘Mieux vaut tard que jamais’", a écrit Jim Watson, 58 ans, maire de la capitale depuis 2010.

Dans sa lettre ouverte publiée par le quotidien local Ottawa Citizen, il raconte sa jeunesse passée à se questionner sur son orientation sexuelle. "Mes réticences ne m'ont pas permis de vivre une vie aussi pleine d'amour et d'aventure que celles de mes amis homosexuels, plus audacieux et plus courageux que jamais".

M. Watson explique avoir évité le sujet de son orientation sexuelle au cours de sa carrière. Député provincial entre 2003 et 2010, Jim Watson a également occupé les postes de ministre des affaires municipales et ministre de la promotion de la santé dans le gouvernement de l'Ontario.

Justin Trudeau salue “des paroles courageuses”

"Si je peux oser donner un conseil à ceux qui ne sont pas encore sortis du placard: ne vous sentez pas obligés ou pressés de sortir, mais n'attendez pas 40 ans non plus", a conclu le maire d'Ottawa dans sa lettre. Le Premier ministre Justin Trudeau a salué samedi sur Twitter les "paroles courageuses" de Jim Watson "qui, j'en suis certain, inspireront les citoyens d'Ottawa - et tous les Canadiens - à se sentir libres d'être eux-mêmes".

La capitale canadienne va accueillir, à partir du 18 août, une semaine de festivités visant à promouvoir la diversité sexuelle, avec, comme point culminant, la Gay Pride dimanche 25 août, une semaine après celle de Montréal.

Plein écran
Jim Watson, à gauche sur la photo, s’exprime auprès d’Anderson Cooper, en direct sur CNN © AFP
  1. Un trisomique décède dans un véhicule en pleine chaleur

    Un trisomique décède dans un véhicule en pleine chaleur

    Un trentenaire américain atteint du syndrome de Down est décédé en mai dans une camionnette en pleine chaleur, à Seminole, en Floride, alors que la personne qui devait s’occuper de lui s’était endormie sur le siège passager après avoir ingéré de la drogue, ont relaté samedi les médias outre-Atlantique. Arrêté vendredi pour homicide involontaire aggravé, l’employé a été relâché le lendemain après avoir versé une caution de 50.000 dollars (soit 45.000 euros environ), mais il comparaîtra devant la justice ultérieurement.