Plein écran
© AFP

Le Congo demande à la Belgique d'accueillir Bemba

Des députés congolais ont déposé samedi une pétition à l'ambassade de Belgique à Kinshasa pour demander au gouvernement belge d'accueillir sur son territoire l'ancien vice-président et opposant Jean-Pierre Bemba, actuellement détenu par la Cour pénale internationale (CPI) s'il bénéficiait d'une mise en liberté provisoire, a rapporté la radio onusienne Okapi.
 
"Nous avons remis la pétition de plus de 120 parlementaires qui soutiennent la libération de Jean-Pierre Bemba Gombo et qui demandent à la Belgique de l'accueillir très rapidement parce qu'il sera très vite libéré", a expliqué l'un des signataires, le député national Clément Kanku, coordonnateur de l'Union pour la Nation (UN, une plate-forme de l'opposition, et initiateur de cette pétition.
 
"C'est la Belgique qui a arrêté Jean-Pierre Bemba, la même Belgique à qui nous nous demandons aujourd'hui de coopérer avec la CPI. Il n'est pas normal que la Belgique puisse jouer ce jeu des politiciens, des calculs politiciens qui tend toujours à éloigner Jean-Pierre Bemba de Kinshasa ou de le garder en prison", a-t-il ajouté sur Radio Okapi.
 
M. Bemba avait perdu en 2006 l'élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) face à Joseph Kabila. Après des affrontements, il avait quitté la RDC pour le Portugal en avril 2007. Il avait été arrêté le 24 mai 2008 à Rhode-Saint-Genèse, en vertu d'un mandat d'arrêt délivré par la CPI qui l'accuse de meurtre, viol et pillage notamment commis par sa milice en Centrafrique. Il est détenu à La Haye mais a déposé une demande de libération provisoire. (belga)