Le gouvernement indien parle de "leçon aux patrons"

Le ministre indien du Travail a jugé mardi que le lynchage à mort du PDG d'une filiale locale d'un équipementier automobile italien par des employés licenciés devrait servir de leçon aux patrons pour qu'ils traitent mieux leurs salariés.

Lalit Kishore Chaudhary, un père de famille de 47 ans, a été battu à mort à coups de barre de fer en pleine journée lundi à Noida, une banlieue industrielle à l'est de New Delhi, siège de la société Graziano Trasmissioni India, avait annoncé la police dans la matinée.

"Cela devrait servir d'avertissement aux cadres dirigeants", a affirmé le ministre Oscar Fernandes à des journalistes, selon l'agence officielle Press Trust of India (PTI). "Les travailleurs doivent être traités avec compassion. Ils ne doivent pas être poussés à bout, à tel point qu'ils fassent ce qui s'est passé à Noida", a-t-il jugé.

Il y a deux mois, une centaine d'employés de Graziano Trasmissioni avaient été mis à la porte pour avoir apparemment mis à sac une partie de leur usine parce qu'ils exigeaient des hausses de salaires et des contrats à durée indéterminée.

Certains avaient été convoqués lundi pour des entretiens de conciliation, mais des affrontements ont éclaté dans l'entreprise, provoquant la mort de M. Chaudhary et une quarantaine de blessés. (belga)