Passagers du métro à Séoul, en Corée du Sud, fin mars
Plein écran
Passagers du métro à Séoul, en Corée du Sud, fin mars © EPA

Le grand mystère du coronavirus: pourquoi ne frappe-t-il pas partout de la même façon?

La pandémie s’est répandue à travers le monde, mais son impact varie d’un pays à l’autre. Le Suriname est presque épargné, mais son voisin brésilien compte plus de 7.000 morts. Alors que l’Iran prépare des fosses communes, le Covid-19 n’a fait qu’une centaine de morts en Irak. Tentative d’explication à ces différences.

  1. Les effets du coronavirus sur les poumons: “Certains patients guéris du Covid-19 pourraient subir une transplantation à l’avenir”

    Les effets du coronavi­rus sur les poumons: “Certains patients guéris du Covid-19 pourraient subir une transplan­ta­ti­on à l’avenir”

    Les patients les plus gravement atteints par le Covid-19 sont-ils susceptibles de conserver des séquelles pulmonaires à long terme? Rien ne permet de l’affirmer jusqu’à présent, mais cette hypothèse est redoutée en regard des dommages permanents laissés par le SRAS et le MERS, d’autres maladies à coronavirus, dans certains cas. “Il n’est pas impossible que des malades passés par les soins intensifs doivent subir à l’avenir une transplantation pulmonaire”, avance le professeur Geert Verleden (62 ans), chef du département de pneumologie de l’hôpital UZ Leuven.