Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © Getty Images

Le groupe Kühne+Nagel pourrait supprimer 25% de postes dans le monde

Le groupe suisse de logistique Kühne+Nagel pourrait supprimer "de 20 à 25%" de ses emplois dans le monde pour faire face à la pandémie de coronavirus, a affirmé son actionnaire principal, Klaus-Michael Kühne, dans une interview publiée samedi par le quotidien allemand 'Die Welt'.

Les pays seront "différemment touchés', selon leurs systèmes d'aide aux entreprises, face aux effets de la pandémie, a indiqué l'homme d'affaires allemand, héritier du groupe, dont il est toujours président d'honneur. En Allemagne, M. Kühne ne "voit pas de licenciements", tandis que les États-Unis, où "il n'y a pas de chômage partiel", pourraient être durement touchés.

Ces suppressions de poste pourraient concerner "en grande partie les emplois industriels dans les entrepôts", estime-t-il. L'entreprise, qui emploie près de 83.000 personnes dans le monde, sortira "plus petite" qu'avant la crise.

La mondialisation "ne se poursuivra plus de la même manière" et la "division internationale du travail sera moins prononcée", prédit l'homme d'affaires, également présent dans l'hôtellerie de luxe, et le football, à travers le club de Hambourg.

Le spécialiste de la logistique et du transport de marchandises a vu ses volumes fortement décliner ces derniers mois, en raison de la pandémie de coronavirus, qui a ralenti les échanges internationaux. Il a fait état fin avril d'une baisse de près d'un quart de son bénéfice au premier trimestre, en diminution de 6,2% sur un an.

Le transport maritime a été le premier pan d'activité touché par la pandémie qui a entraîné une baisse des échanges avec la Chine, son chiffre d'affaires sur ce segment reculant de 6,9%, suivi du transport aérien (-6,8%) et du transport routier (-4,1%).

  1. Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”
    France

    Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”

    Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été interpellé par les forces de l’ordre après avoir tenté de voler un scooter avec un ami à Bondy, près de Paris. Le flou demeure sur les conditions de l’arrestation, rapporte Le Parisien. Le jeune garçon souffre de plusieurs lésions au visage et “risque de perdre son œil” à cause d’une fracture de l’orbite. Il est actuellement soigné à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy.