Plein écran
© afp

Le Hamas condamne la détention de Mohamed Morsi

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, a dénoncé vendredi le placement en détention préventive du président égyptien destitué Mohamed Morsi par un tribunal du Caire pour collaboration présumée avec le mouvement palestinien sous le régime Moubarak.

"Le Hamas condamne cette décision car elle est fondée sur le postulat que le mouvement Hamas est hostile", a déclaré un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri.

"C'est un développement dangereux qui confirme que le pouvoir actuel en Egypte renonce aux causes nationales (...) allant même jusqu'à leur nuire, à commencer par la cause palestinienne", a-t-il déploré.

Un tribunal du Caire a ordonné le placement en détention du président islamiste destitué Mohamed Morsi pour complicité présumée dans des attaques imputées au Hamas palestinien et une évasion de prison début 2011, une décision condamnée par les Frères musulmans comme "un retour du régime Moubarak".

M. Morsi, détenu au secret par l'armée depuis sa destitution le 3 juillet, a été placé en détention préventive pour une durée maximale de 15 jours dans le cadre de cette procédure concernant son implication présumée dans des attaques contre la police, imputées au Hamas, sous son prédécesseur Hosni Moubarak, et son évasion de la prison de Wadi Natroun à la même époque, a rapporté l'agence officielle Mena.

Ces accusations "sonnent comme une vengeance de l'ancien régime, qui indique qu'il fait un retour en force", a déclaré un porte-parole des Frères musulmans, le mouvement de M. Morsi.