Plein écran
© epa

Le Japon veut déverser les eaux contaminées de Fukushima dans le Pacifique

Le “rejet contrôlé” dans l’océan Pacifique des eaux contaminées de Fukushima est envisagé par le gouvernement japonais.

La problématique est grande pour le Japon: 1.400 tonnes d’eau radioactive sont récupérées chaque semaine sous la centrale nucléaire dévastée de Fukushima. L’eau est provisoirement stockée dans d’immenses réservoirs exploités par la société Tepco… qui pourraient ne plus avoir de place d’ici trois ans. Pour éviter un tel scénario, plus d’un milliard de litres d’eau contaminée pourrait être rejeté dans l’océan Pacifique, rapporte RFI.

La perspective, déjà évoquée plusieurs fois ces dernières années, met en colère la Corée du Sud. Portées par les courants marins, les eaux contaminées entraîneront vraisemblablement une pollution des eaux sud-coréennes. “Les Coréens sont très inquiets. Nous avons besoin du soutien de la communauté internationale pour stopper le gouvernement japonais. C’est un problème qui concerne le monde entier”, explique Chang Mari, représentante de Greenpeace en Corée du Sud, citée par RFI.

Il est pour le moment impossible de décontaminer cette eau radioactive. Un “rejet contrôlé” apparaît comme une solution “réaliste” aux yeux des experts nucléaires. “Déverser cette eau dans l’océan est l’option la moins chère et la plus rapide, et nous sommes convaincus que c’est ce que fera le Japon”, s’inquiète la militante.