Plein écran
© AFP

Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

Quand le vol MH17 de Malaysia Airlines qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur s’est crashé, c’est lui qu’on a appelé. Le sergent Rod Anderson était le commandant de la Disaster Victim Identification pour la police fédérale australienne. C’est lui qui a été chargé d’identifier les victimes et de rendre les dépouilles à leurs familles. Pour rappel, 238 personnes dont 15 membres d’équipage ont perdu la vie le 17 juillet 2014.

Dans la presse australienne, Rod Anderson se souvient: “Je prenais un café avec des copains ce matin-là. Chose que je fais tous les vendredis. Nous avons entendu parler du crash du MH17 aux infos. Je ne pensais pas du tout que la police fédérale australienne serait appelée mais j’ai reçu un appel m’informant que des Australiens étaient morts.”

Le lendemain, Rod Anderson prenait l’avion pour l’Ukraine. Il se rappelle avoir tout de suite compris que la situation allait être plus compliquée qu’habituellement. La zone où l’accident s’est produit était contrôlée par les rebelles ukrainiens. Il a appris que les rebelles avaient déjà rassemblé les restes des victimes et les avaient envoyés par train dans le nord-est du pays. 

Plein écran
© AFP

Pour rappel, l’avion MH17 a été touché par un missile alors qu’il passait au-dessus de la zone de conflit armé dans l’est séparatiste pro-russe de l’Ukraine.

Rod Anderson a passé six semaines à recueillir des restes humains. Un travail évidemment éprouvant. “Je me suis mis à la place des familles. Je me disais qu’elles voudraient la plus grande dignité et le plus grand respect envers leurs proches.”

Plein écran
© REUTERS
  1. La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”
    Play

    La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”

    “On commence à être assez en colère, parce qu’on est toujours seuls”, déplore Delphine Godart, la mère de Simon Gautier, le Français disparu depuis une chute lors d'une randonnée en Italie voilà huit jours. Le jeune homme de 27 ans a lancé un appel au secours le 9 août, affirmant s’être cassé les deux jambes mais sans pouvoir donner sa localisation exacte. Depuis lors, les autorités n’ont pas déployé les grands moyens pour le retrouver.