Le "Knockout Game", un "jeu" qui consiste à frapper des innocents

VideoEn 2013, au moins deux décès ont été liés à cette nouvelle tendance née aux Etats-Unis d'Amérique. Le "Knockout Game" sévit essentiellement dans les rues de New York, Washington et de Jersey City. Le but? Pour impressionner leurs amis, des adolescents frappent gratuitement et lâchement des passants afin qu'ils perdent connaissance. La police américaine a constaté une récente hausse d'attaques de ce genre, comme le souligne le site canadien "La Presse".

 
Ce n'est pas qu'ils souhaitent faire du mal à quelqu'un, cela concerne plutôt la prise de risques et des façons nouvelles, différentes et excitantes de s'attirer des ennuis
Paul Boxer, professeur de psychologie

Connaissez-vous le "Knockout Game"? Il s'agit d'un "jeu" violent qui implique des adolescents et des innocents. En pleine rue, histoire d'impressionner leurs amis, certains jeunes s'amusent à attaquer des passants. Un comportement d'une rare violence dont le but est de faire perdre connaissance aux victimes choisies au hasard.

"Comportement puéril"
A Jersey City, un homme de 46 ans a récemment perdu la vie. Il a été victime du "Knockout Game". Sa tête a cogné une clotûre en fer.

"Il est difficile d'excuser un tel comportement", souligne dans la "Presse" Jeffrey Butts, psychologue spécialisé en délinquance juvénile au "John Jay College of Criminal Justice". "Quand quelqu'un entre dans un magasin et réclame de l'argent, on peut en quelque sorte comprendre pourquoi il agit ainsi, que ce soit par désespoir ou autre chose. Mais frapper quelqu'un simplement pour la brève excitation de voir qu'on peut le faire est tout simplement puéril. Ce comportement d'attaquer subitement une personne qui semble sans défense a toujours séduit le caractère impétueux et idiot des adolescents".

Médiatisation
La récente médiatisation autour de cette nouvelle tendance n'a pas arrangé les choses. L'enquête a même été confiée à l'unité des crimes à New York. Certaines agressions ciblaient des juifs orthodoxes.

"Il y a des jeunes influençables qui ont une propension à la violence et qui pourraient être affectés par les images qu'ils voient. Ce n'est pas qu'ils souhaitent faire du mal à quelqu'un, cela concerne plutôt la prise de risques et des façons nouvelles, différentes et excitantes de s'attirer des ennuis", conclut Paul Boxer, professeur de psychologie à l'université de Rutgers.

  1. Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”
    France

    Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”

    Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été interpellé par les forces de l’ordre après avoir tenté de voler un scooter avec un ami à Bondy, près de Paris. Le flou demeure sur les conditions de l’arrestation, rapporte Le Parisien. Le jeune garçon souffre de plusieurs lésions au visage et “risque de perdre son œil” à cause d’une fracture de l’orbite. Il est actuellement soigné à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy.
  2. L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    Un Marine américain a fait équipe avec un chien renifleur de bombes pendant un an, à l’ambassade américaine de Kaboul. Leur déploiement s’arrête cette semaine, ils vont donc devoir se séparer. Richard Pickett-White ne peut se résoudre à quitter son berger malinois répondant au nom d’Abel. Il souhaite acheter le chien, afin qu’il puisse vivre avec lui mais l’entreprise de sécurité à qui il appartient a refusé.