Plein écran
Le "Zircon 3M22" sera prochainement embarqué à bord de l'"Admiral Nachimow" et du "Pyotr Veliky". Le prix: 1,4 milliard d'euros par navire. © (capture d'écran)

Le missile supersonique de Poutine, un cauchemar pour les porte-avions occidentaux

VideoLe nouveau missile supersonique russe Zircon atteint une vitesse huit fois supérieure à celle du son, précise le site allemand Stern.

Le missile supersonique Zircon, adopté par l'armée russe dès 2018, doit remplacer le missile de croisière "P-700 Grant". Lors de ses derniers essais, il a dépassé de huit fois la vitesse du son. Sa vitesse extraordinaire constitue le principal atout du nouvel engin: aucun système anti-aérien dans le monde n'étant pour le moment capable d'abattre les cibles supersoniques.

Le "Zircon 3M22" sera prochainement embarqué à bord de l'"Admiral Nachimow" et du "Pyotr Veliky". Le prix: 1,4 milliard d'euros par navire. Si tout se déroule comme prévu, les deux croiseurs cuirassés devraient en profiter dès 2022. Le célèbre porte-avions "Amiral Kouznetsov" et des navires plus petits seront également équipés de la redoutable fusée.

Vitesse de 6 à 7.000 km/h
Selon Stern, le Zircon est plus petit, plus léger et plus rapide que ses prédécesseurs. Son rayon d'action est de 600 km et il peut atteindre une vitesse estimée entre 6 et 7.000 km/h. D'après les experts, il faudrait entre 12 et 15 ans pour qu'un système anti-aérien puisse le contrer.

Le Zircon permet surtout à Vladimir Poutine d'asseoir la réputation de la Russie en tant que superpuissance militaire.