Plein écran
© photo_news

Le Népal ne réveille pas la générosité des Belges

En une dizaine de jours, à peine 2,15 millions d'euros ont été récoltés par les six organisations humanitaires membres du Consortium 12-12 pour les victimes du séisme survenu au Népal fin avril. Or plus du double de ce montant est encore nécessaire pour soutenir l'action de ces ONG durant la phase d'urgence, a averti le consortium dans un communiqué jeudi.

Caritas International, Handicap International, Médecins du Monde, Oxfam-Solidarité, Plan Belgique et UNICEF Belgique estiment avoir besoin de 5 millions d'euros en Belgique pour assurer leurs programmes pendant les six prochains mois qui constituent la phase d'urgence.

Le compteur de la récolte de dons n'a pas encore atteint la moitié de cet objectif minimum, puisqu'il est actuellement à 2,15 millions d'euros. Environ 1,7 million d'euros ont directement été récoltés via le compte commun du Consortium 12-12 (BE19 0000 0000 1212), le reste provient de dons directs aux organisations membres.

Erik Todts, le directeur du Consortium 12-12, précise que 18.000 sms, représentant chacun un euro de don, ont été adressés au 4666 avec le mot "Népal". Il souligne en outre le versement de 100.000 euros par chacune des trois régions du pays au Consortium 12-12.

"Le travail des dizaines d'expatriés et des centaines de collaborateurs locaux a pu être réalisé indirectement grâce aux montants récoltés depuis le lancement de l'appel S.O.S Népal", explique M. Todts.

Médecins du Monde annonce par exemple être parvenu à installer une première structure de santé fixe près du village de Gloché, dans la zone sinistrée du district du Sindhupalchok.

Plus d'informations sur la collecte de fonds sur www.1212.be.

  1. Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.