"Le Nigeria a très bien géré Ebola"

Le président du Nigeria Goodluck Jonathan s'est félicité mardi de la "très bonne" manière dont, selon lui, son pays a réagi à l'arrivée du virus Ebola, appelant les enseignants à reprendre les cours, malgré l'appel de leur principal syndicat au boycott en raison de cette épidémie.

"Nous avons très bien géré Ebola. Le monde (en) est content", a dit le chef de l'Etat aux journalistes. Jusqu'à présent, ce virus a fait huit morts au Nigeria sur 21 cas.

Mais après deux récents décès dans la grande ville pétrolière de Port Harcourt (sud-est), l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est alarmée le 4 septembre des risques d'une progression rapide de l'épidémie dans ce pays, précisant qu'une soixantaine de personnes placées sous surveillance étaient considérées comme étant à haut risque.

"Je vais expliquer au NUT (Nigerian Union of Teachers, Syndicat nigérian des enseignants) et aux autres syndicats que cela ne vaut pas un conflit social (...) Pourquoi voulons-nous créer des problèmes quand cela n'est pas nécessaire ?", a par ailleurs déclaré Goodluck Jonathan.

Le NUT a appelé mardi à boycotter la réouverture des écoles prévue pour lundi prochain, au motif que les instituteurs ne seraient pas suffisamment préparés à faire face au virus Ebola.