Le numéro un birman enjoint aux partis d'ignorer les idéologies "importées"