Le père inconsolable de l’attentat de Nice est décédé: il avait perdu son petit garçon et sa femme

Tahar Mejri, 42 ans, est décédé, trois ans après l’attentat de Nice où Mohamed Lahouaiej Bouhlel a pris la vie de son épouse et de son petit garçon au volant de son camion.

Nice, Promenade des Anglais, 14 juillet 2016. Mohamed Lahouaiej Bouhlel fonce sur la foule amassée pour assister au feu d’artifice de la Fête nationale. 86 personnes perdent la vie sous les roues de son poids lourd. Tahar Mejri voit sa femme, Olfa, mourir sous ses yeux. Son fils Kylan demeure introuvable pendant plusieurs jours avant que la terrible nouvelle ne tombe elle aussi, comme un couperet. Le cri de douleur d’un père détruit émeut le monde entier. 

“Mourir d’aimer”

L’association “Mémorial des Anges”, créée dans la foulée du massacre, a aujourd'hui annoncé sur Facebook le décès de ce père de famille brisé : 

“Mourir d’aimer... 

C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Tahar MEJRI 42 ans, papa de Kylan MEJRI décédé le 14 juillet 2016.

Toutes nos pensées, notre affection et notre soutien à sa compagne Rachel qui malgré tout son amour n’a pas réussi à le sortir de son indicible souffrance.”

Causes du décès non confirmées

Les causes du décès n’ont pas été confirmées mais le témoignage de la dernière compagne du défunt laisse peu de place au doute : 

Il n’allait pas bien. J’ai tout fait, tout pour apaiser ses souffrances mais je n’ai pas réussi. Rien, pas même les médicaments ne lui permettaient de surmonter une telle épreuve. Au début, il se laissait aller, ça a été dur de le relever. Et puis on s’est aimés. Mais ces derniers temps, je l’ai senti fatigué. La semaine dernière, il m’a dit : ‘Rachel, j’ai fait un rêve. Olfa m’a téléphoné. Elle dit que Kylan pleure son papa, qu’elle ne peut plus le tenir. Qu’il faut que je vienne’”, confie Rachel à Nice-matin. 

Suivi des victimes et des proches

Du côté des proches, on s’interroge sur le suivi des victimes et des proches des victimes de l’attentat : 

“On parle de Tahar aujourd’hui mais combien de personnes se sont foutues en l’air ou ne vivent plus depuis ces attentats ? Ces gens-là ne sont pas assez suivis”, dénonce l’un d’entre eux, relayé par RTL France

Plein écran
© AP
Plein écran
© AP
Plein écran
© AFP
Plein écran
© AP
Plein écran
© AFP