Pont en bois, connu à l'origine sous le nom de Posingford Bridge, construit en 1907 dans la forêt d'Ashdown et qui a inspiré l'auteur de Winnie l'ourson A.A. Milne pour écrire les livres après une partie de "Poohsticks" avec son fils Christoper.
Plein écran
Pont en bois, connu à l'origine sous le nom de Posingford Bridge, construit en 1907 dans la forêt d'Ashdown et qui a inspiré l'auteur de Winnie l'ourson A.A. Milne pour écrire les livres après une partie de "Poohsticks" avec son fils Christoper. © AFP

Le pont de Winnie l'Ourson vendu plus de 150.000 euros aux enchères

Un bucolique pont en bois de la campagne anglaise qui a inspiré l'auteur des aventures de Winnie l'Ourson a été vendu plus de 150.000 euros, soit plus du double de l'estimation, aux enchères au Royaume-Uni.

  1. “C'est triste qu'on en soit encore là”: malgré George Floyd, les violences policières n'ont pas fléchi aux États-Unis

    “C'est triste qu'on en soit encore là”: malgré George Floyd, les violences policières n'ont pas fléchi aux États-Unis

    Choquée par la mort de Tyre Nichols, l'Amérique a rouvert une nouvelle fois le débat sur les violences policières, avec le sentiment que les grandes manifestations de 2020 n'ont rien réglé au problème.Âgé de 29 ans, cet Afro-Américain est décédé à l'hôpital trois jours après avoir été battu à mort par des agents noirs de la police de Memphis, qui ont depuis été inculpés pour meurtre.
  2. Le corps momifié d'une Britannique retrouvé près de quatre ans après son décès: “J’ai besoin d’aide”

    Le corps momifié d'une Britanni­que retrouvé près de quatre ans après son décès: “J’ai besoin d’aide”

    Le corps momifié de Laura Winham, 38 ans, a été retrouvé dans son appartement social du comté de Surrey, en Angleterre, en mai 2021. Selon les experts, la trentenaire, qui souffrait de schizophrénie, est décédée près de quatre ans auparavant. Peu de temps avant de mourir, la Britannique aurait écrit sur un papier: “J’ai besoin d’aide”. Sa famille veut comprendre ce qu’il s’est passé. Six ans après les faits, une enquête a été ouverte afin de déterminer s’il y a eu négligence dans le chef des services sociaux et des médecins qui devaient la suivre.