Plein écran
© afp

Le président du Parlement européen s'excuse pour ses propos sur Mussolini

UpdateLe président du Parlement européen, Antonio Tajani, a présenté jeudi des "excuses à tous ceux qui ont pu être offensés" par ses propos sur le dictateur fasciste Benito Mussolini, précisant que ses paroles n'avaient "nullement pour but de justifier ou de minimiser un régime anti-démocratique et totalitaire".

Dans son communiqué, M. Tajani répète à plusieurs reprises qu'il est un anti-fasciste convaincu. "J'ai toujours souligné que Mussolini et le fascisme constituaient le chapitre le plus sombre de l'histoire du siècle précédent, sans aucune distinction", a insisté l'Italien.

Des propos qu'ils avaient tenus mercredi sur une radio italienne ont suscité un véritable tollé dans l'enceinte du Parlement européen. "On peut ne pas partager sa méthode (...). Mais il faut être honnête, Mussolini a fait des routes, des ponts, des bâtiments, des installations sportives, il a réaménagé tant de parties de notre Italie", avait-il déclaré sur une radio transalpine.

"D'une manière générale, je ne considère pas son action au gouvernement comme positive, mais il y a des choses qui ont été faites", avait-il ajouté. 

Jeudi, plusieurs groupes politiques du Parlement européen ont exigé des excuses ou la démission d'Antonio Tajani.