Le président iranien Hassan Rohani
Plein écran
Le président iranien Hassan Rohani © reuters

Le président Rohani a appelé Zelensky: “Les coupables seront punis”

Le président iranien Hassan Rohani a appelé samedi son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky et lui a promis de traduire en justice les responsables du crash du Boeing ukrainien abattu par erreur près de Téhéran mercredi, a annoncé la présidence ukrainienne.

  1. Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers
    Montelco

    Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers

    64 % des Belges ont un forfait télécom. La plupart choisissent un forfait avec l’internet fixe, la téléphonie fixe, la télévision et les services mobiles. C’est ce qui ressort des chiffres les plus récents de l’IBPT, le chien de garde fédéral des télécoms. Quel est le « pack quadruple play » le moins cher ? Et quelle offre est la meilleure si vous n’avez pas besoin de la télévision ou d’une ligne fixe ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  2. Un haut responsable de la Trump Organization plaide coupable de fraude fiscale

    Un haut responsa­ble de la Trump Organizati­on plaide coupable de fraude fiscale

    Allen Weisselberg, haut responsable financier de la Trump Organization, a plaidé coupable devant un tribunal amiricain de fraude fiscale. M. Weisselberg, 75 ans, qui travaille pour la société immobilière de Donald Trump et de sa famille depuis les années 1980, a admis, dans le cadre d'un accord avec le ministère américain de la justice, que la société a fraudé le fisc pendant des années en le récompensant, lui et d'autres employés, par des avantages tels qu'un logement, un enseignement privé et des voitures qui n'étaient pas comptabilisées.
  3. Pourquoi l’Iran reconnaît soudain sa faute et quelles conséquences? L’avis de notre expert

    Pourquoi l’Iran reconnaît soudain sa faute et quelles conséquen­ces? L’avis de notre expert

    Après avoir démenti haut et fort durant des jours, l’Iran a enfin reconnu sa responsabilité dans le crash du Boeing ukrainien, abattu par un missile. Après avoir clamé que ce scénario était impossible, un général iranien endosse désormais la dure réalité des faits: les passagers et l’équipage sont morts par sa faute. Pourquoi ce revirement soudain du régime, qui plaidait jusque là l’incident technique de l’appareil d’Ukraine Airlines. Le journaliste et expert de VTM Robin Ramaekers répond aux questions qui se posent aujourd’hui.